share on:

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) recommande « l’arrêt de la diffusion de scènes obscènes ou de violence et de propos grossiers et choquants » aux heures de grande écoute, où le jeune public est susceptible d’être le plus présent devant l’écran de télévision.

Dans son avis trimestriel (octobre, novembre, décembre 2016), le CNRA réitère sa recommandation de mise en place, au sein des chaînes de télévision, conformément au cahier des charges, de commissions de visionnage qui seront chargées de recommander une classification des programmes, renseigne l’agence de presse sénégalaise.

Le CNRA a, dans son avis, adressé une observation à la 2STV, suite à la diffusion, le 20 janvier 2017, de l’émission « Le Grand rendez-vous » consacrée ce jour-là, à l’esclavage en Mauritanie.

« Le CNRA appelle les médias audiovisuels à une préparation particulière et une attention soutenue, lorsque des questions sensibles sont abordées, afin d’éviter des dérapages, confusions, prises de positions inappropriées, de nature à entraîner des conséquences préjudiciables« , ajoute le document.

Commentaires

commentaires

share on: