share on:

L’Afrique du Sud n’est pas épargnée par les « fake news » et autres montages grotesques d’images sur les réseaux sociaux. Pour lutter contre ce fléau, le gouvernement sud-africain a décidé de réglementer les différentes plateformes.

En dépit de la liberté d’expression garantie par la Constitution sud-africaine, le gouvernement ne veux pas laisser les informations erronées qui ont foncièrement pour but de faire du mal à des personnalités ciblées, de ‘‘faire la loi’‘ dans le pays.

Le ministre de la Sécurité publique David Mahlobo a fait savoir que le gouvernement travaille à une loi de régulation des médias sociaux, voire d’internet. Selon lui, la circulation de rumeurs ou d’escroqueries en ligne est un défi pour l’Afrique du Sud.

En effet, depuis quelques mois, on assiste à une montée virale de diffusion d’images photoshopées sur les réseaux sociaux. Cela a mis en cause certains membres du gouvernement .

Le ministre de la Sécurité n’a pas échappé à cette « guerre médiatique », une photo de lui en compagnie d’un célèbre trafiquant de cornes de rhinocéros a été partagée et commentée par des milliers d’internautes.

Aussi, lors de manifestations d‘étudiants, le ministre de l‘Éducation supérieur en a fait les frais. Une photographie de lui nu en compagnie d’une jeune femme, avait choqué le pays tout entier.

Pour le moment, cette proposition de régulation n’a pas fait l’objet de débat public. Le Parlement sud-africain devra donner son aval avant l’application de celle-ci.

Commentaires

commentaires

share on: