share on:

Chris Cox, chef de produit chez Facebook à Dakar ce 3 mars 2017, après une visite qui l’a mené au Nigéria et au Ghana dans le cadre d’une tournée en Afrique d l’Ouest dans le but de comprendre comment les créatifs, développeurs et entrepreneurs utilisent Facebook et Instagram.

Le Sénégal est la dernière étape de cette visite en Afrique de Chris Cox, après celles qui l’ont mené au Nigeria et au Ghana. Le passage de Chris Cox au Nigeria, où le réseau social Facebook est utilisé par plus de 16 millions de personnes a été marquée par la Social Media Week de Lagos qui s’est ouverte depuis le 27 février 2017. Une tribune qui a permis à de nombreux entrepreneurs, développeurs et créateurs de contenus d’échanger avec le collaborateur de Mark Zuckerberg.

« Avec 8,6 millions de personnes au Nigéria utilisant Facebook sur mobile tous les jours, Facebook est un endroit idéal pour les entreprises d’atteindre leurs clients. Nous sommes à l’écoute de notre communauté de partenaires, de développeurs, d’annonceurs et de créateurs de contenus pour comprendre ce que nous pouvons construire pour mieux répondre à leurs besoins », a expliqué Chris Cox.

« Facebook, la prochaine grosse banque 2.0 »

Au Sénégal où le réseau social le plus célèbre au monde est très à la mode, l’homme d’affaire est attendu par plus de 2.300.000 utilisateurs. Le directeur de produit de Facebook compte étudier les défis auxquels sont confrontés les « instagrameurs », « facebookeurs » et « blogueurs » et  les opportunités qui s’offrent à eux.

Facebook au senegal

En réalité Facebook et opportunités riment ensemble pour de nombreuses personnes ayant des services à proposer sur internet sur le continent. D’ailleurs, Daouda Dème, jeune entrepreneur de la nouvelle économie, activiste et blogueur Africain né au Sénégal, a sorti un livre intitulé « Facebook, la prochaine grosse banque 2.0 » au mois d’octobre 2016.

Cet ouvrage a pour objectif « de montrer aux lecteurs comment Facebook est capable, avec son vaste réseau, son nombre d’utilisateurs, son taux de fréquentation et son modèle d’affaire proposer des services financiers à valeur ajoutée à ses utilisateurs. Il va jouer alors un rôle primordial dans la lutte pour l’inclusion financière »

 Une aubaine pour les PME

Et d’après Medianet, entreprise spécialisée dans l’ingénierie informatique et le web service, plusieurs pays africains se sont connectés sur le réseau social Facebook d’une façon exponentielle en 2016.

Une aubaine pour les petites et moyennes entreprises africaines qui ont désormais la possibilité d’exposer leurs produits et services afin d’atteindre plus rapidement leurs potentiels clients. Dans cette même ordres d’idées, dès le 08 mars 2017, « Facebook lancera d’ailleurs son programme Boost Your Business, une série de sessions de formation gratuites, pour aider des milliers de détenteur de petites entreprises nigérianes à comprendre comment tirer parti des plates-formes numériques pour la croissance. Les séances seront animées par des formateurs dirigés par She Leads Africa, dans des villes clés comme Lagos, Kaduna, Abuja, Port Harcourt et Ibadan » a fait savoir l’Agence Ecofin.

En Afrique où la fondation de Marc Zuckerberg a investit 24 millions de dollars, Chris Cox est sur les pas de son PDG, ou presque, qui a effectué sa première visite sur le continent l’année dernière au Nigeria puis au Kenya pour promouvoir Free Basics, un service d’accès à internet gratuit.

Commentaires

commentaires

share on: