Tigo condamné à verser plus de 1 milliard de Fcfa à Interface Mobile pour non-respect de contrat

share on:

La société Interface Mobile, en charge d’une partie des activités de distribution et de commercialisation de produits télécoms de Tigo Sénégal, notamment les abonnements, le crédit prépayé et le crédit bonus, a eu gain de cause dans l’action judiciaire engagée contre l’opérateur de téléphonie mobile pour non-respect de contrat. La justice sénégalaise a, en effet, condamné la filiale du groupe télécoms Millicom International Cellular (MIC) à lui verser la somme de 988 407 000 Fcfa pour non-application d’un taux de commissionnement adéquat et équitable.

A cette somme s’ajoute un montant de 100 millions Fcfa que devra payer Tigo Sénégal à Interface Mobile à titre de réparation du préjudice résultant de la perte du fonds de commerce. Au total, c’est 1 88 407 000 Fcfa que doit régler Tigo Sénégal à son partenaire. D’après le journal Les Echos qui rapporte cette information, la décision judiciaire a été rendue le 18 août dernier par le juge d’appel statuant en matière civile et commerciale.

La condamnation de Tigo Sénégal intervient dans un contexte assez délicat pour l’entreprise dont la cession est au centre d’une polémique. Le 31 juillet dernier, MIC a annulé l’accord de vente passé le 7 février 2017 avec Wari Group pour un nouveau contrat avec un consortium d’entreprises composé du Groupe Teyliom Telecom, NJJ, et de Sofima. Mais le 1er août 2017, le président de la République, Macky Sall, a signé un décret portant approbation de la cession de la licence GSM de Tigo Sénégal à Wari Group.

Commentaires

commentaires

share on: