Free Sénégal annonce déjà la couleur

share on:
Free au Senegal

En avril 2018, Xavier Niel et ses deux partenaires, Teyliom du milliardaire Yerim Sow et Sofima d’Axian avait pris le contrôle du deuxième opérateur mobile du pays, Tigo, après une bataille qui aura duré 9 mois. L’opérateur va être renommé « Free » et annonce la couleur

Pour le moment, les nouvelles offres de Free au Sénégal ne sont pas encore connues, mais le compte Twitter de Tigo, déjà renommé @free_senegal , tease sur les forfaits mobile qui vont être prochainement proposés. 

« Avec Free, le meilleur du numérique s’offre à tous les Sénégalais ! Nous ouvrons une nouvelle ère des télécommunications au Sénégal et donnons le pouvoir aux consommateurs ! » 

annonce ainsi l’opérateur

Un des plus gros changements est l’arrivée de la 4G+. En effet, Tigo ne proposait que de la 3G et 3G+, mais Xavier Niel et ses associés s’étaient engagés à lancer un réseau 4G. Et Free Sénégal promet un débit 3 fois plus rapide que la moyenne actuelle du marché

Autre information dévoilée par le compte Twitter de l’opérateur, WhatsApp sera en illimité sur les forfaits Free Sénégal.

 Et comme en France, Free casse une nouvelle fois les prix du marché, avec 4 offres beaucoup plus intéressantes que ce qu’il existait jusque là. Il s’agit de forfaits prépayés valables durant 30 jours.

Forfait Free Pack Graindé : 30 min + 2Go + WhatsApp illimité à 1,52€ (1000 Francs CFA) /30 jours

Forfait Free : 180 mn de communication + 2Go + WhatsApp illimité à 2,29€ (1500 Francs CFA)/30 jours

Forfait Free  : 800 mn de communication + 20Go + WhatsApp illimité à 9,15€ (6000 Francs CFA)/30 jours

Enfin, un forfait Free Roaming incluant 1h de communication et 1Go à l’étranger (France, Irlande, Suisse, Italie) à 15,25€ (10 000 Francs CFA)/30 jours

L’ambition de Free Sénégal est de chambouler le marché et contrecarrer les plans d’Orange et sa filiale Sonatel qui détient 50% des parts de marché sur le mobile dans le pays. Cette dernière a d’ores et déjà anticipé l’arrivée du patron de Free en réduisant ses tarifs de 20% à deux reprises. Selon son directeur général Alioune Ndiaye, « Xavier Niel n’aura pas autant d’espace économique qu’en France. Il ne peut pas arriver et diviser les prix par quatre ». Pourtant Sonatel génère 46% de marge, tout est donc possible.

Commentaires

commentaires

share on: