Gmail interdit le JavaScript en pièce jointe

share on:
Gmail interdit le JavaScript en pièce jointe

À compter du 13 février prochain, il ne sera plus possible d’attacher un fichier JavaScript à un courriel envoyé depuis Gmail. De la même façon, les messages entrants contenant du JavaScript seront bloqués.

Logo Gmail
Logo Gmail

C’est officiel : le 13 février prochain, l’extension .js rejoindra le club des indésirables défini par l’équipe de Gmail. Cela signifie, concrètement, qu’il ne sera plus possible d’envoyer ou de recevoir un message contenant du JavaScript sur le service au milliard d’utilisateurs. La raison de cette mise sur liste noire ? Elle est on ne peut plus simple : le JavaScript est exécutable et, de facto, dangereux pour la sécurité des systèmes. Les courriels malveillants étant hélas monnaie courante (phishing), Google a donc décidé qu’il valait mieux prévenir que guérir. Comme les fichiers .exe, les fichiers .js seront désormais bannis sur Gmail. Une page dédiée liste d’ailleurs tous les formats indésirables.


À lire aussi : Gmail – Comment éviter cette nouvelle attaque de phishing


Notez que, si vous tentez de joindre un fichier JavaScript, un message vous avertira de toute façon du blocage. Et si quelqu’un essaie de vous faire parvenir un fichier JavaScript depuis un autre service, il sera également prévenu, par une réponse automatique, de l’interception de son mail.

Gmail interdit le JavaScript en pièce jointe
Gmail interdit le JavaScript en pièce jointe

Naturellement, d’autres solutions restent disponibles pour transmettre du .js — de préférence inoffensif. Dans la galaxie Google, il est par exemple possible de procéder à un partage via Google Drive.

Commentaires

commentaires

share on: