Tout ce que Google sait de nous, et ça… fait peur

share on:

Google enregistre notre activité numérique, c’est un fait déjà connu. Mais ce que beaucoup ignorent, c’est à quel point les géants du Web nous suivent à la trace et enregistrent la moindre de nos actions. Un développeur irlandais a expliqué comment télécharger les données conservées par Google sur vous et en fait un bref résumé.

L’expert informatique irlandais Dylan Curran a récemment lancé une série de posts révélateurs sur Twitter, devenue très virale. Il y a révélé l’étendue des archives de données de Facebook et de Google sur lui. «L’archive Facebook était de 600 Mb, soit environ 400.000 documents Word», écrit-il dans New Statesman. «L’archive Google était de 5,5 Gb, soit environ 3 millions de documents Word.»

Comment a-t-il recueilli ces données? Google permet «de télécharger toutes les données qu’elle a sur vous», écrit l’homme. Dans ce fichier, l’internaute a eu quelques mauvaises surprises qu’il a publiées sur le Net.

L’homme a résumé dans une trentaine de tweets la liste des données le concernant conservées par Google et Facebook. Voulez-vous connaître aussi toutes les informations que Google a recueilli sur vous? Cliquez ici pour découvrir comment télécharger les archives.

Les lieux dans lesquels vous êtes allés

La société stocke toutes les destinations que vous avez entrées dans son application grâce à la fonction de géolocalisation. «Voici chaque endroit où j’ai été au cours des douze derniers mois en Irlande», écrit Dylan en illustrant les données recueillies avec une illustration.

Les sites que vous avez visités

Dans la rubrique «Mon activité», on peut par exemple trouver toutes les recherches effectuées sur le moteur de recherche. «Google stocke l’historique de tous vos appareils sur une base de données séparée. Même si vous supprimez votre historique sur un téléphone, Google garde quand même tout [par ici], jusqu’à ce que vous décidiez de tout supprimer», explique Dylan, qui ajoute avoir retrouvé 90.000 recherches dans son historique.

Un profil personnel sur vous

Google crée un profil basé sur vos informations, notamment votre localisation, votre sexe, votre âge, vos loisirs, votre carrière, vos intérêts, votre statut relationnel, vos revenus et même…votre poids possible.

Les informations de chacune de vos applications

«La société stocke des informations émanant de chaque application et extension que vous utilisez, à quelle fréquence vous les utilisez, où vous les utilisez et avec qui vous les utilisez pour interagir (à qui vous parlez sur Facebook, avec quels pays vous parlez, à quelle heure vous allez coucher)», écrit l’ingénieur.

L’historique sur YouTube

Google connaît toutes les vidéos que vous avez regardées sur YouTube: «Ils savent si vous allez devenir parent, si vous êtes plutôt conservateur ou progressiste, si vous êtes juif, chrétien ou musulman ou encore si vous vous sentez déprimé.»

Vos courriers et contacts, et pas que…

Tous les documents stockés sur votre «Drive» (même celles que vous avez supprimés depuis), les e-mails, les contacts, les vidéos YouTube, les photos prise sur votre smartphone et placées sur Google Photo, les produits achetés avec l’aide de Google, tout cela trouve sa place dans les archives de Google.

«Votre Calendar [le service d’agenda proposé l’entreprise américaine, ndlr], vos sessions sur Google Hangouts, votre localisation, la musique que vous écoutez, les livres Google que vous avez achetés, les groupes Google dans lesquels vous vous trouvez, les sites Web que vous avez créés, les téléphones que vous possédez, les pages que vous avez partagées, combien de pas vous avez fait en une journée…», écrit Dylan.

Les informations liés à tous les évènements ajoutés sur Google Calendar se trouvent aussi dans les archives de Google.

Voici mon Google Drive, qui comprend les fichiers que j’ai effacés, y compris mon CV, mon budget mensuel, et tous mes codes, fichiers et sites Web que j’ai créés, et même ma clé privée PGP [Pretty Good Privacy, un logiciel de chiffrement cryptographique, ndlr] que j’ai supprimée et que j’utilisais pour crypter mes e-mails

La même option sur Facebook

Facebook offre une option similaire pour télécharger toutes vos informations. Les archives de Dylan comprenaient 600 Mb, soit environ 400.000 documents Word. L’information inclut chaque message ou fichier envoyé, les contacts sur votre portable et tous les messages audio envoyés.

Facebook stocke aussi ce qui pourrait vous intéresser sur la base des postes aimés et des sujets de conversation avec vos amis.

De plus, le service conserve les émoticônes que vous envoyez.

Il enregistre et conserve les informations relatives à chaque moment où vous vous connectez sur Facebook, d’où vous vous êtes connecté, à quelle heure et à partir de quel terminal.

Toutes les applications que vous avez déjà connectées à votre compte Facebook.

De plus, sur Windows 10 les options de confidentialité avec 16 sous-menus différents sont activées par défaut. Cela inclut votre localisation, les applications installées, l’heure de leur utilisation, la raison pour laquelle vous les utilisez, l’accès à votre webcam et à votre micro à tout moment, vos contacts, vos e-mails, votre calendrier, votre historique d’appels, les messages que vous envoyez et recevez, les fichiers téléchargés, vos jeux, votre historique de recherche, même les stations radio que vous écoutez, précise Dylan.

Les informations transmises par Dylan sont rapidement devenues virales au point que le célèbre lanceur d’alerte Edward Snowden y a consacré un tweet.

Commentaires

commentaires

share on: